Accueil
IECCC Conflits Cultures Coopérations
Médiation

La médiation consiste à faire appel à un tiers dont c’est le métier (un médiateur, une médiatrice) pour sortir intelligemment d’une situation de blocage. Celui-ci aura recours à une méthode par étapes, très précise, dont la pertinence explique un développement croissant.

- des personnes (couple, famille, voisinage, collègues...), des groupes, en conflit, cherchent à rétablir un dialogue, trouver un compromis plutôt que d’avoir recours à la justice ;
- une institution est freinée, paralysée dans son fonctionnement, à cause de conflits entre des personnes, entre la hiérarchie et la base...

Elles veulent recourir à une médiation pour dépasser une situation de blocage qui provoque trop d’inertie ou de souffrances dans leur développement.

La médiation peut être sollicitée par une seule des parties en conflit, à charge ensuite aux médiateurs de la proposer aux autres.

Les médiateurs ne proposent pas de solution, ils aident les parties en conflit à rétablir la confiance et la communication pour leur permettre de redevenir responsables de ce qui leur arrive. Une médiation, conduite avec tact, favorisera considérablement ce processus.

Une médiation est - bien entendu - confidentielle.

NB : IECCC adhère à la charte de l’Union Professionnelle Indépendante des Médiateurs (UPIM).

Témoignage

Accompagner une séparation En juin 2012 sans que je n’ai rien vu venir, une séparation avec le père de mes enfants est apparue inéluctable. Nous n’étions pas mariés mais dix-huit ans de vie commune nous avait permis de tout partager. Je cherchais donc le moyen de mettre le plus au clair notre situation, malgré les difficultés de la douleur, de la surprise, afin que tout se passe dans la plus grande sérénité possible pour les enfants et pour nous-même. Une amie m’a conseillée la médiation et m’a indiqué les coordonnées de l’IECCC.
Ce qui m’intéressait dans la médiation était la présence d’une tierce personne qui s’assurerait que les choses dites aient été notées et entérinées.
Je ne craignais pas les éclats de voix ni les coups de colère, bien que je sache que la médiation aurait pu nous permettre de les dépasser. Nous n’avions jamais été dans le conflit. Bien au contraire, toute la difficulté de notre relation résidait justement dans notre trop grande habitude de nous mettre à la place de l’autre en niant toute forme de besoin ou de limites qui nous seraient propres.
Et c’est face à cette difficulté, alors que je ne l’attendais pas là, que la médiation s’est révélée la plus bénéfique.
Le médiateur nous poussait systématiquement à exprimer chacun nos propres ressentis face à la situation ou face à l’attitude de l’autre, sans jugement, quelle que soit la douleur qui l’accompagnait et en nous aidant à trouver les mots justes qui pouvaient ne parler que de soi et non pas de l’autre. Et c’est à partir de ce constat-là, qui était déjà un soulagement en soi, que l’on pouvait sereinement envisager les différentes solutions qui s’offraient à nous pour préserver et l’un et l’autre.
Le médiateur veillait particulièrement à ce qu’aucune décision ne soit prise par défaut, pour rendre service à l’autre ou par lassitude. Ainsi, même bien après chaque médiation, je n’ai à aucun moment regretté les décisions que nous avons prises, jamais eu le sentiment de m’être fait "avoir" dans un moment de faiblesse, jamais eu l’impression d’avoir sacrifié quoi que ce soit aux besoins de l’autre, ce qui aurait engendré rancune et colère, toutes choses peu propice à une saine évolution de la situation. Je suis très satisfaite d’avoir effectué cette démarche de médiation, qui s’est déroulée dans le plus grand respect des uns et des autres. Et qui nous permet aujourd’hui, à nous et à nos enfants, de vivre notre séparation de façon apaisée et constructive.
CV

Accueil - Contact